Fréquence du syndrome d’apnées obstructives du sommeil en consultation externe du Centre Hospitalier Intercommunal Alençon-Mamers

Auteurs

  • Ibrahima Sory2 Sylla, MD CHU Ignace Deen de Conakry, Guinée / Faculté des Sciences et Techniques de la santé, Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, Guinée
  • Mamadou Dadhi Baldé CHU Ignace Deen de Conakry, Guinée / Faculté des Sciences et Techniques de la santé, Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, Guinée
  • Ngardjibem Djita Centre Hospitalier Intercommunal Alençon-Mamers, France
  • Aissatou Barry CHU Ignace Deen de Conakry, Guinée
  • Djibril Sylla CHU Ignace Deen de Conakry, Guinée / Faculté des Sciences et Techniques de la santé, Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, Guinée
  • Elhadj Yaya Baldé CHU Ignace Deen de Conakry, Guinée / Faculté des Sciences et Techniques de la santé, Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, Guinée
  • Ibarhima Sory Barry CHU Ignace Deen de Conakry, Guinée / Faculté des Sciences et Techniques de la santé, Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, Guinée
  • Mamadou Bachir Bah CHU Ignace Deen de Conakry, Guinée / Faculté des Sciences et Techniques de la santé, Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, Guinée

DOI :

https://doi.org/10.4314/aam.v14i4.6

Mots-clés :

Fréquence, syndrome d’apnées obstructives du sommeil

Résumé

Contexte et objectif. Le syndrome d’apnées obstructives du sommeil est une affection courante en milieu cardiologique. L’objectif de cette étude était de déterminer la fréquence et de décrire les caractéristiques du syndrome d’apnées obstructives du sommeil chez les patients vus en consultation externe. Méthodes. Il s’agit d’une étude transversale, descriptive sur une période de six mois (du 1er juillet 2019 au 31 décembre 2019). L’étude a porté sur les patients vus en consultation externe avec une forte probabilité clinique d’un syndrome d’apnées obstructives du sommeil et confirmé par la polygraphie ventilatoire nocturne. Résultats. A total of 61 out of 1440 patients (4.2%) were included. The mean age was 66.7 ± 14.5 years. Of the 61 participants, men were more likely to experience the outcome, with a sex ratio of 1.34. High blood pressure and obesity were the prevailing cardiovascular risk factors, observed among 80.3% and 77% of patients, respectively. Regarding clinical aspects, more than half (52.5%) of study participants experienced snoring. Daytime sleepiness was present in 49.2% of patients with a mean Epworth score of 13.7 ± 0.3. Fourteen patients (23%) had minor OSAS, while 16 (26.2%) and 21 (34.4%) of the patient recordings were respectively classified with moderate and severe OSAS. Five patients (8.2%) had central obstructive apnea syndrome, 39 patients (63.9%) an OSAS whereas a mixed type of syndrome was found in 3 patients (4.9%). Conclusion. Le syndrome d’apnées obstructives du sommeil est présent dans nos pratiques quotidiennes. L’accent doit être mis sur la recherche de ses symptômes afin de faire un diagnostic précoce et orienter rapidement la prise en charge.

Reçu le 29 décembre 2020

Accepté le 21 juin 2021

Téléchargements

Publiée

28.09.2021

Comment citer

Sory2 Sylla, I., Dadhi Baldé, M., Djita, N., Barry, A., Sylla, D., Elhadj Yaya, B., Ibarhima Sory, B., & Bachir Bah, M. (2021). Fréquence du syndrome d’apnées obstructives du sommeil en consultation externe du Centre Hospitalier Intercommunal Alençon-Mamers. Annales Africaines De Médecine, 14(4). https://doi.org/10.4314/aam.v14i4.6