Aspects cliniques et lésions endoscopiques dans les tentatives de suicide par ingestion de produits au Centre hospitalier universitaire Campus de Lomé

Auteurs

  • El-hadji yakoubou rafiou Service d’hépato-gastroentérologie, Chu campus Lomé, Togo
  • Lawson-ananissoh Laté Mawouli Service d’hépato-gastroentérologie, Chu campus Lomé, Togo
  • Bouglouga Oumboma Service d’hépato-gastroentérologie, Chu Kara, Togo
  • Bagny Aklesso Service d’hépato-gastroentérologie, Chu campus Lomé, Togo
  • Roland Kogoe Service d’hépato-gastroentérologie, Chu campus Lomé, Togo
  • Debehoma Venseslas Redah Service d’hépato-gastroentérologie, Chu campus Lomé, Togo
  • Datouda Redah Service d’hépato-gastroentérologie, Chu campus Lomé, Togo

DOI :

https://doi.org/10.4314/aam.v14i4.7

Mots-clés :

suicide, médicament, CHU Campus, Lomé

Résumé

Contexte et objectif. Les tentatives de suicide (TS) surviennent souvent dans un contexte d’urgence et demeurent un sujet mal évalué au Togo. L’objectif de cette étude était de décrire les symptômes cliniques, les facteurs de risque, les moyens utilisés et les lésions endoscopiques chez les patients hospitalisés au CHU Campus de Lomé pour TS. Méthodes. Etude descriptive et rétrospective sur une période de 05 ans. Résultats. 52 patients ont été inclus avec une prédominance féminine (sexe ratio de (2F :1H). La tranche d’âge la plus représentée était de 21-30 ans. Les élèves et étudiants (34,5%) étaient les plus touchés. Le conflit conjugal, les difficultés scolaires et la déception amoureuse étaient les motifs de suicide les plus fréquents. L’ingestion de plusieurs médicaments était le moyen le plus retrouvé (30,7%). Le paracétamol était le médicament le plus ingéré seul (13,4%). Les principaux symptômes à l’admission étaient les douleurs abdominales et les troubles de la conscience. Vingt-trois pourcent des patients avaient tenté par divers moyens de neutraliser ou de vomir le produit ingéré avant l’admission. L’endoscopie haute était réalisée chez 70% des patients. Les lésions endoscopiques graves (stade 2b et 3) : représentaient 7,6%. Un soutien psychologique avait été fourni systématiquement à 79% des patients. Conclusion. Les tentatives de suicide touchaient majoritairement les jeunes. Les motifs étaient dominés par le conflit conjugal, les difficultés scolaires et la déception amoureuse. L’ingestion des produits était le moyen de suicide le plus utilisé.

Reçu le 6 décembre 2020

Accepté le 18 juin 2021

Téléchargements

Publiée

28.09.2021

Comment citer

yakoubou rafiou, E.- hadji, Laté Mawouli, L.- ananissoh, Oumboma, B., Aklesso, B., Kogoe, R., Venseslas Redah, D., & Redah, D. (2021). Aspects cliniques et lésions endoscopiques dans les tentatives de suicide par ingestion de produits au Centre hospitalier universitaire Campus de Lomé . Annales Africaines De Médecine, 14(4). https://doi.org/10.4314/aam.v14i4.7