Stratégie transfusionnelle restrictive : unique choix en Afrique subsaharienne, une revue générale

Auteurs

  • Jean François Konde Diasonama Centre Hospitalier d’Arpajon, 18, avenue de Verdun 91294, France / Département de médecine interne, Université de Kinshasa, République Démocratique du Congo

DOI :

https://doi.org/10.4314/aam.v14i4.10

Mots-clés :

anémie, hémoglobine, culots globulaires rouges et seuils transfusionnels

Résumé

La transfusion des concentrés de globules rouges (CGR) consiste à administrer des globules rouges d’un donneur à un receveur pour corriger l’anémie. En dépit de l’amélioration des techniques de conservation et de traitement des produits sanguins dans les pays développés, le risque de réactions adverses liées à la transfusion reste non négligeable.

En Afrique subsaharienne (ASS), alors que l’hémovigilance n’est pas bien organisée et que la majorité des institutions sanitaires ne recourent pas toujours à la recherche des agglutinines irrégulières avant chaque transfusion sanguine, la politique de transfusion restrictive définie par un seuil transfusionnel entre 7 et 8 g/dl devrait être de rigueur.

Reçu le 10 mars 2021

Accepté le 21 juillet 2021

Téléchargements

Publiée

28.09.2021

Comment citer

Konde Diasonama, J. F. . (2021). Stratégie transfusionnelle restrictive : unique choix en Afrique subsaharienne, une revue générale. Annales Africaines De Médecine, 14(4). https://doi.org/10.4314/aam.v14i4.10

Numéro

Rubrique

Revue générale/Mise au point